Posts in Category

L’analyse

En cette période de championnats du monde d’athlétisme, comment ne pas penser à la Grèce, berceau du sport et de la civilisation ? La meilleure des civilisations étant celle qui place le football au centre du monde, c’est logiquement que nous nous sommes penchés sur le football grec. Si vous vous êtes arrêtés en 2004 avec le but de Charisteas contre la nation du joueur-qui-nous-a-crucifié-à l’Euro-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom, il est temps de faire un petit tour en terre de foot hellène. 

Dans le football moderne, rares sont les vrais n°10. Dotés d’un sens du placement impeccable, d’une vision du jeu exceptionnelle, techniquement au-dessus des autres, et capables d’orchestrer le jeu de leur équipe. De ceux qui font la beauté et l’âme du football. Aujourd’hui, si un joueur devait incarner ce poste « à l’ancienne », ce serait probablement Mesut Özil.  

L’Écosse est une nation historique du football. Non, elle n’a gagné aucun championnat d’Europe, ni aucune Coupe du Monde. Mais le fait d’avoir disputé face à l’Angleterre le premier match international officiel suffit à la faire entrer dans la légende de ce sport. Depuis ce 30 novembre 1872, date du début de la carrière de Francesco Totti, qu’est devenue la « Tartan Army » ? Alors que les ennemis jurés anglais ont eu quelques occasions de briller dans des tournois internationaux, les écossais n’ont pas eu la même réussite.

Le parcours incroyable de champion de Leicester la saison passée a permis de mettre en valeur un de ces clubs anglais méconnus. Un club qui travaille bien, dans l’ombre, et qui récolte le fruit de ses efforts. Si un tel exploit ne peut être réalisé chaque année, il n’en reste pas moins intéressant de se pencher sur ces clubs dans l’ombre des géants de Premier League. Zoom sur les Hornets de Watford, la petite bébête qui monte.

«  Le monde avec lenteur marche vers la sagesse »  a écrit Voltaire. S’il avait connu le football, et dans l’hypothèse peu probable où ce génie eût aimé ce sport, Voltaire aurait certainement apprécié notre prise de position. Quand la grande majorité des amateurs de football se paluche sur les « fusées », les joueurs très rapides, nous, nous prenons le contre-pied. Réhabilitons ce type de joueurs décrié, raillé, et pas apprécié à sa juste valeur : les joueurs lents.

  Il y a plusieurs façons de vivre son supportérisme. De ceux qui suivent leur équipe à domicile comme en amical à Saint-Amand-en-Puisaye, en passant par les abonnés à … BeIn Sports, chacun l’aime à sa façon. Entre Europe et ventre mou, montée et relégation, le supporter traverse plus d’émotions en quelques saisons qu’en quarante-cinq ans de mariage avec Yvonne. À moins qu’il supporte un club englué en Ligue 2 ?

1 2 3 19 Page 1 of 19