Adrian Mutu, la rock star des terrains

Adrian Mutu a donc quitté la Corse et le club d’Ajaccio en janvier dernier pour revenir au pays présidé par Trainan Basescu (avouez que vous ne saviez pas!). La boucle semble bouclée pour le roumain. À 35 ans et alors que sa carrière est presque derrière lui, MotherSoccer rend un hommage à cette rock star du football qui a toujours eu un faible pour les lignes blanches sur, et en dehors des terrains.

 

Si Pete Doherty avait été footballeur, il aurait été Adrian Mutu. Tatouages, fêtard invétéré à tendance poète maudit, buveur réputé, le roumain a accumulé les scandales liés à la drogue et les provocations durant sa carrière, rarement une personnalité semblable aura foulé les terrains et c’est bien cela qui fait sa singularité.

motherscoccer-Adrian-Mutu-001

Néanmoins, selon les apparences, il y eu un temps où Adrian fut sage. Fils de professeur de mathématique, le bad boy est diplômé en droit avant de voir sa réussite se propager sur les terrains. En effet, le succès du footballeur commence à 19 ans quand, avec le Dynamo Bucarest en 1999-2000, il marquera 26 buts en 36 matchs en jouant ailier gauche. L’Italie lui ouvre alors les bras et Adrian s’envole pour Milan et son Inter. Ses débuts sont compliqués et il signe 6 mois plus tard pour le Hellas Vérone où il convainc enfin. 1 an et demi plus tard, en 2002, il signe pour Parme et rejoint le brésilien Adriano (le mec qui a mal fini) ; résultat : 22 buts en 36 matchs sur une saison. Il éclot au yeux de l’Europe entière et Chelsea l’attire. Mais rapidement le rêve londonien s’assombrit. Pour cause : des relations tendues avec Ranieri qui lui reproche un manque de professionnalisme et des premiers scandales. Ainsi, Mutu est contrôlé positif à la cocaïne en 2004 et est retrouvé avec une star du X (il ne s’agirait pas de Franck Ribery d’après nos informations). Tout cela aboutira sur une suspension et un licenciement par Chelsea.

La Juventus le relance avant qu’il ne trouve réellement le club de son cœur à travers la Fiorentina. 5 années de bons et loyaux services tout en refusant les approches des grands clubs européens en 2008, après avoir signé sa saison la plus accomplie : 28 buts en 50 matchs. 67 buts en 144 sous la tunique violette.

mothersoccer-mutu595

 

L’ histoire d’amour (non, toujours pas de référence à Franck Ribéry) prend malheureusement fin en 2011 suite à un nouveau contrôle positif à une substance illicite : la sibutramine. Étant amateur de littérature, Il ira noyer sa peine dans la poésie roumaine (oui, ça existe) avant de rebondir à Cesena.

En 2011, il signe à Ajaccio et déclare avoir pour objectif de mettre plus de but qu’Ibrahimovic en ligue 1, mais on ne met pas plus de but que Zlatan et le résultat se passe de commentaire… mais comme vous avez la mémoire courte, on va quand même rappeler son nombre de but : 11 buts en 37 matchs. Honorable.

Il résilie son contrat avec Ajaccio en janvier 2014 et retrouve la Roumanie en signant à Petrolul Ploiesti. Concernant l’équipe nationale, il est évincé suite aux barrages de la Coupe du monde, après avoir fait un photo-montage de son sélectionneur avec la tête de Mr.Bean. Très fort.

mothersoccer-piturca_mrbean_mutu

Néanmoins, les aventures du bad boy roumain seraient sur le point de se prolonger en Inde aux cotés de David Trezeguet. En fin de compte, une fin de carrière comme un tir au but sur la barre . On trouve toujours un lien entre les grands buteurs.

Jean-Pierre Pépin

Jean-Pierre Pépin

Fondateur & Rédacteur en chef chez Mother Soccer
Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.
Jean-Pierre Pépin

Les derniers articles par Jean-Pierre Pépin (tout voir)

Basile Viault

Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *