All posts by

Walter Panzani

Qu’est ce qui fait 55 000 places, est rouge et bleu à l’intérieur et fait autant de bruit qu’une commémoration du 11 novembre ? C’est certain, depuis le rachat en 2011 par le fonds souverain Qatar Investment Authority, l’équipe du PSG et son mythique Parc des Princes sonnent creux. Entre résultats moyens, mépris des supporters historiques et perte d’identité du club, on vous dit pourquoi il vaut mieux aller voir ailleurs. « Dream Bigger », rêver plus grand. C’était donc ça le plan. Derrière ce slogan aussi vague que prometteur se cachait l’ambitieuse volonté

On le sait, on n’est pas rare que des strikers, ces supporters à poil déboulent sur le terrain pour se faire applaudir par le public, souvent hilare. En revanche, il est bien plus rare que des animaux soient de la partie. Chiens, chats, fouines et même chouettes, ils ont tous eu leur moment de gloire qu’on vous remémore ici. – Les mouettes contre-attaquent On le sait, tout est beaucoup plus grand chez les animaux australiens. Si il n’est pas rare de croiser des araignées de 30 cm, il est en

Hier, Brandao a pris cher devant les tribunaux pour le coup de tête asséné à Thiago Motta dans les couloirs du Parc des Princes en Août dernier. Ce sera donc un mois de prison ferme, transformés en travaux d’intérêt généraux, pour le brésilien, en plus des six mois de suspension sportive. Un jugement qui fait polémique et pour cause, ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit dans le petit monde du football. joueurs et entraîneurs utilisent souvent leur tête mais pas toujours à bon escient, et

L’an passé, le SD Eibar, petit club inconnu de tous, accomplissait l’exploit de se hisser jusqu’en première division espagnole. Six mois plus tard, l’équipe basque n’en finit plus de surprendre. Eibar pointe aujourd’hui à une séduisante 10e place de la Liga, et ce beau classement est bien loin d’être une injustice. Voyage au cœur d’un des clubs les plus atypiques d’Espagne et d’Europe. Eibar est loin de tout. Loin des immenses plages de San Sebastian, loin des fêtes de la San Fermin à Pampelune et bien loin de l’effervescence actuelle

Loin, très loin du clinquant du nouveau Stade Vélodrome et des pétrodollars du Parc des Princes, le Red Star 93 et Marseille-Consolat s’affrontaient à Saint-Ouen à la fin Septembre. Bien plus qu’un simple match de National, il s’agit de l’autre Classico, l’autre match Paris contre Marseille. Mais là où le PSG et l’OM se disputent la suprématie nationale, les deux-clubs amateurs tentent plutôt de sortir des affres de la troisième division, un autre monde. Voyage au cœur d’un match où se croisent spectres du passé, stade d’une autre époque et

Mais que se passe-t-il de l’autre côté du Rhin ? Derrière le Bayern Munich, quasiment déjà champion, les premières classes sont trustées par des clubs de moindre importance mais d’un impressionnant niveau. Ainsi, les places européennes sont aujourd’hui occupées par Hoffenheim, Mayence et Mönchengladbach entre autres. Plus loin, dans le ventre mou voire en zone rouge, les habituelles équipes fortes du football allemand. Que se passe-t-il du côté de Brême, Dortmund où encore Hambourg ? Mother Soccer vous en dit plus. Werder Brême, dernier de Bundesliga avec 4 points Rien ne va

1 2 3 12 Page 1 of 12