Posts in Category

Brasileirão

Vous vous en rappelez forcément, de ces deux joueurs. Arrivés au PSG en 2008, ces brésiliens sont devenus en l’espace de quelques mois la risée du public mais aussi de leurs propres coéquipiers. Everton et Souza sont repartis aussi vite qu’ils sont venus mais restent pourtant dans l’imaginaire collectif comme étant deux des pires transferts de l’histoire du club de la capitale. Mother Soccer a retrouvé leurs traces. Kids, je vais vous raconter à quoi ressemblait le PSG en 2008. À l’époque, pas question de Pastore et de Cavani et

On ne peut pas dire « une fois n’est pas coutume » quand on parle de football et de son côté financier. Chaque mercato c’est le même feuilleton : les « amateurs » de foot s’indignent sur les salaires astronomiques des joueurs de foot. Ils gagnent beaucoup trop, ils ne font que taper dans un ballon, ils sont incultes, etc. Tant de vérités et de bêtises dans ces phrases. Car oui, les joueurs gagnent sans doute plus qu’ils ne devraient par rapport à leur boulot, oui une grande partie ne semble pas être en mesure de

Dans le pays ou le football est une seconde religion, le sport a été comme dans beaucoup de pays importé par les anglais. MotherSoccer revient sur le premier match du football brésilien qui a eu lieu à Sao Paulo en 1895, grâce à Charles William Miller : considéré comme le père du football Brésilien. Charles Miller naît à São Paulo. Il est le fils d’un ingénieur écossais travaillant dans les chemins de fer. En 1884 il est envoyé par son père faire ses études en Angleterre et plus précisément à

Comme promis, et en partenariat avec le Crédit Agricole, MotherSoccer est parti dribbler encore une fois à Rio, dans le mythique Maracana. Après deux victoires dans cette Coupe du Monde brésilienne, la France devait confirmer sa bonne forme, et avec la manière. La première fois au Maracana Avant de parler du match lui-même, il faut recontextualiser pour comprendre le fait que cette rencontre est un match unique pour un supporter d’une des deux équipes. Tout d’abord, cette Coupe du Monde ressemble plus à une Copa América qu’à un mélange culturel intercontinental. Les

Dimanche soir, Karim Benzema ne savait sûrement pas qu’il avait nettoyé les filets d’un stade mythique dans la championnat brésilien. La ville de Porto Alegre accueille en effet l’un des plus grands derbys du pays. Ville de football par excellence, elle ne jure que par Neymar et sa bande ! Mother Soccer était en immersion au cœur du football brésilien. Porto Alegre est une ville qui respire le football. En offrant à la ville la possibilité d’accueillir des matchs du mondial brésilien, la FIFA ne s’est vraiment pas trompé. C’est