Check-up des anciens de Luzenac

La saison 2013-2014 de National avait accouché d’une surprise monumentale : le club de Luzenac, petit village d’Ariège d’environ 550 habitants, accédait à la Ligue 2. Se classant deuxième avec 13 points d’avance sur la quatrième, le LAP avait amplement mérité son accession dans le monde professionnel, dont toute la France du sport se réjouissait. Mais pour des histoires troubles de stade, de moyens financiers, ou peut-être de copinage, le club voit son accès en Ligue 2 refusé. 

Suite à cette histoire et le retrait du Président Ducros, ce dernier libère tous les joueurs de son équipe première. Alors qu’aujourd’hui le club se trouve en DH (6ème division), que sont devenus les fantastiques joueurs de cette épopée malheureuse ?

Les supporters toulousains solidaires.

Les supporters toulousains solidaires.

Ils sont toujours au club : 

 

Sébastien Mignotte 

Après avoir joué 14 ans pour la LAP, il est devenu l’entraîneur de cette équipe. Après l’avoir faite monter de DHR en DH, l’équipe s’est hissée quatrième du championnat. Ce qui fut une saison frustrante pour son coach, reste finalement un bon résultat pour un promu. Aujourd’hui, Luzenac est second de son groupe, et l’objectif de faire remonter le club est plus que jamais d’actualité.

Julien Outrebon

Ancien joueur d’Amiens, Sannois Saint-Gratien et Troyes, Outrebon a passé une saison à Luzenac pour se relancer, et de quelle manière, puisque ce fut celle de la montée avortée en Ligue 2. Après cet échec administratif, le défenseur a joué pour deux clubs en deux ans : Amiens puis Fréjus-Saint-Raphaël. À 33 ans, Outrebon a décidé de revenir dans le club ariégeois.

 » Un choix de vie, et un choix de cœur  » a-t-il déclaré à footpy.fr.

Assane Karaboualy

Ancien de l’équipe 2 du TFC, il est au club depuis 2008. Ayant de nombreuses saisons complètes en National, ce défenseur de 29 ans fait figure du Loïc Perrin local, puisqu’il est le capitaine. Un des irréductibles du village.

Ils sont en Ligue 2 :

 

Quentin Westberg 

Ayant passé une saison presque blanche en 2014/2015, l’ancien gardien de Luzenac s’est relancé en Ligue 2 à Tours. Faisant sa deuxième saison au club, en concurrence avec Bingourou Kamara, il a disputé huit matchs de Ligue 2 l’année dernière, et neuf depuis le début de cette saison 2016-2017.

Jérôme Hergault

Auteur de trente matchs avec Luzenac durant cette fameuse saison,  il rejoint par la suite le Red Star, et reste donc en National. Il participe à la montée du club en Ligue 2, et y est toujours, puisqu’il comptabilise désormais trente-six matchs en championnat professionnel. Il fait partie des leaders du vestiaire, ce nombre devrait donc fortement augmenter. Une belle réussite.

Guy NGosso 

Comme plusieurs joueurs, NGosso n’a joué qu’une saison à Luzenac, disputant vingt-sept matchs de championnat. Il part ensuite à Angers, où il monte en Ligue 2 en marquant un but lors du dernier match décisif. Alors que le SCO réalise en 2015-2016 une très belle saison en tant que promu en Ligue 1, lui ne joue que trois petits matchs. Il se relance en Ligue 2 à Amiens, mais malheureusement, alors qu’il fait partie des cadres de l’équipe, se blesse gravement lors de la dixième journée.  Sa saison déjà terminée, il doit compter sur ses coéquipiers, actuels cinquièmes, afin de peut-être regoûter à la Ligue 1

Khalid Boutaïb

Celui qui a été l’un des (rares) bons joueurs du Gazelec Ajaccio la saison dernière en Ligue 1, a joué durant une saison à Luzenac, où il a marqué huit buts en championnat. Du National à la Ligue 1, Boutaïb marque chaque saison ses quelques six, sept, huit buts, et fait partie de ces bons attaquants de complément. Actuellement à Strasbourg, promu en Ligue 2, il est sur la base d’un but tous les deux matchs (7/14) et semble donc en pleine progression.

Avec Boutaïb, un peu de Luzenac en Ligue 2

Avec Boutaïb, un peu de Luzenac en Ligue 2

Ande Dona Ndoh

Vingt-sept buts pour Luzenac, dont vingt-deux la saison de la « fausse montée » en Ligue 2, Dona Ndoh faisait figure de goleador local. Auteur d’une saison fantastique, il fut recruté à l’été 2014 par Niort, où il joue depuis trois saisons. Après un premier exercice compliqué, il fait désormais partie des bons attaquants de Ligue 2 : treize buts la saison dernière, et six buts en onze matchs depuis cet été.

Ils sont en National :

 

Senah Mango

Formé à l’OM, le togolais Mango a disputé treize matchs pendant la magnifique saison du LAP en National, durant laquelle il était prêté par le club phocéen. Il est aujourd’hui à Boulogne-sur-Mer, en National. Ayant marqué un but en dix matchs joués cette saison, il espère faire à nouveau partie d’une montée en Ligue 2 avec son nouveau club, actuel septième de National.

Simon Hebras

Ayant connu la Ligue 2 et le National avec Niort, il a joué seize matchs pour le LAP. Il évolue désormais  avec Senah Mango à Boulogne-sur-mer.

Amiran Sanaia

Le géorgien de l’effectif n’a joué pour Luzenac que durant la saison 2013-2014, faisant vingt-sept apparitions pour un but. Après un passage au Paris FC, le voilà depuis le début de saison en National, dans le club vendéen Les Herbiers.

Mamadou Danfa

Tout comme son ami Sanaia, Mamadou Danfa a rebondi aux Herbiers. Il a passé deux saisons dans le club de l’Ariège, et a joué huit matchs durant cette fameuse année du LAP. Il entame cette année sa troisième saison en Vendée.

Issa Makalou

Issa Makalou fait partie de ces joueurs pour qui la saison 2013-2015 de Luzenac fut la récompense du long travail fourni. Car celui passé par la réserve du TFC est resté cinq saisons complètes en Ariège. Passé ensuite par Amiens, il est aujourd’hui avec Sanaia et Danfa aux Herbiers, où il joue sa huitième saison en National. Un parcours honorable.

Idriss Ech-Chergui

Formé à l’AS Saint-Etienne, Ech-Chergui a joué un rôle primordial dans la phénoménale saison du LAP, en inscrivant dix buts en trente-deux matchs. Depuis deux saisons au club, il rejoint à l’été 2014 le Paris FC avec lequel il monte (enfin) en Ligue 2. Malheureusement, le club ne se stabilise pas et est relégué en National. Avec un temps de jeu mitigé, l’ancien de Luzenac tente de sauver la place de son équipe en troisième division, alors qu’elle se trouve quinzième au classement (sur dix-huit clubs).

Une joie restée sans suite

Une joie restée sans suite

Ils sont en CFA :

 

Nicolas Kolczynski

Kolczynski a fait deux saison dans le club ariégeois. Il a peu joué, mais a lui aussi cherché un nouveau challenge. Il est aujourd’hui à Colomiers, désormais deuxième club de la région toulousaine, en CFA, où il trouve plus de temps de jeu.

Anthony Derouard

L’ancien professionnel passé par Le Mans en Ligue 2, puis une saison à Luzenac, joue désormais pour le Sablé FC, en CFA 2.

Djamel Elaid

Il a joué onze matchs pour le club Ariégeois, et est désormais en CFA 2 avec le Toulouse Rodeo.

Rémi Souyeux

Après avoir passé trois saisons au LAP, Rémi Souyeux est devenu joueur de Romorantin, en CFA.

Il joue contre son ancienne équipe : 

 

Oumar N’Diaye

Aujourd’hui en DH à Blagnac, ville voisine de Toulouse, son équipe est première à la différence de buts devant … Luzenac !

Ils ont raccroché les crampons

 

Franck Akaza

Celui que l’on surnommait à Luzenac « Le Seigneur » a arrêté sa carrière de joueur cet été, à 38 ans. Quinze ans de bons et loyaux services envers son club, en passant par quatre divisions différentes. Resté au club malgré la déception de la décision des instances, bravo monsieur Akaza.

Nicolas Dieuze

Nicolas Dieuze

Nicolas Dieuze

L’ancien joueur professionnel, passé par Bastia, Le Havre, Grenoble, mais surtout huit ans à Toulouse, a terminé sa carrière à Luzenac. L’accession refusée du club en Ligue 2 fut synonyme pour lui de fin de

parcours de joueur. Si certains réfléchissent longtemps à leur reconversion, celle du tarnais est déjà trouvée, puisqu’il est aujourd’hui « conseiller de joueurs ».

Tristan M’Bongo

M’Bongo, c’est quarante-sept buts pour Luzenac, en cinq saisons. Ancien buteur local, il s’est reconverti en chauffeur VTC. De quoi raconter des anecdotes de vestiaire à ses clients.

Tout comme le club qui a éclaté mais qui peu à peu se reconstruit, la décision de Thiriez & Associés a fait éclater l’effectif. Avec des fortunes diverses, beaucoup ont tout de même réussi à rester au haut niveau. Certains des joueurs de l’époque sont encore au club, avec la ferme intention de redorer le blason que d’autres ont sali. D’autres ont arrêté le foot, mais jamais n’oublieront cette saison 2013-2014.

Retenons la belle histoire, une histoire sans fin. 

Fernando Trodgraisse

Fernando Trodgraisse

Rédacteur sur MotherSoccer chez Mother Soccer
Une-deux entre Toulouse et Liverpool, l’esthétisme d’Özil et la hargne de Ninkov, l’analyse et la bêtise. Rajon Rondo du ballon rond.
Fernando Trodgraisse

Les derniers articles par Fernando Trodgraisse (tout voir)

Vincent de la Forest

Une-deux entre Toulouse et Liverpool, l’esthétisme d’Özil et la hargne de Ninkov, l’analyse et la bêtise. Rajon Rondo du ballon rond.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *