Coupe du Monde 2014 – Quelles équipes pour la finale ?

Ça y est, c’est le dernier carré de cette Coupe du Monde 2014. On connait désormais les quatre équipes qui vont se disputer le trophée tant convoité. Quatre sélections historiques qui devraient nous donner des matchs d’une intensité et d’une qualité sans égal.
Qui des Pays-Bas, de l’Allemagne, du Brésil ou de l’Argentine va se qualifier pour la finale ? Mother Soccer y a réfléchit !

Argentine

Au début du tournoi, tous les observateurs pointaient du doigt les faiblesses criantes de l’Albiceleste. Sauvée à plusieurs reprises par Messi, l’équipe de Sabella peut s’estimer heureuse d’être à ce stade de la compétition. Mais le prochain match contre les Pays-Bas sera une autre histoire…
On sent que l’Argentine monte en pression au fil des jours. La rencontre contre la Belgique est est la preuve. Tout en contrôle, les descendants de Maradona ont su sans trop se casser la tête déjouer les plans d’un Eden Hazard inexistant.

Les argentins vont-ils accéder à leur première finale depuis 1990 ? C’est fort possible, mais il faudra pour cela que certains joueurs clés se mobilisent un peu plus. On peut penser à Pipita Higuain, peu en vue mais très bon lors du dernier quart de finale et en pleine « crise technique » selon Omar da Fonseca.
Il faut également faire attention à l’état de santé d’Angel Di Maria… Le virevoltant ailier du Real Madrid, touché contre les belges, pourrait bien être forfait pour le reste des matchs…
Messi et sa bande vont être plutôt bien soutenus… Du Pape François aux 40 000 argentins qui ont fait le déplacement chez le voisin brésilien, ça va faire du bruit, et sûrement la différence !
Chances de jouer la finale : 80 %

"Oh le con, il a réussi à faire marquer Higuain !"

« Oh le con, il a réussi à faire marquer Higuain ! »

Allemagne

D’entrée, on avait peut-être vu cette équipe d’Allemagne un peu trop belle. Il est vrai que cette démonstration face au Portugal avait de quoi impressionner, mais quand même… Pas éblouissante, la sélection menée par Joachim Löw est toutefois d’une efficacité effarante. Contre l’Algérie mais surtout contre la France, la National Mannschaft a su peu à peu imposer son jeu. Contre les bleus, le contrôle du milieu de terrain a été total.
Si l’Allemagne veut se qualifier contre le Brésil, il va falloir réussir à densifier encore un peu plus cet impressionnant milieu de terrain. Les brésiliens, pas folichons non plus, semble avoir retrouvé un semblent de cohérence dans l’entrejeu.
Un joueur fait de plus en plus débat dans cette équipe. Mesut özil, joueur d’Arsenal, est en effet un fantôme sur le terrain depuis cinq matchs. Pas décisif, peu entreprenant, il pourrait bien se retrouver sur le banc au profit d’un Schürrle bien plus inspiré et impactant.
Non, cette équipe d’Allemagne est bien loin d’être impressionnant, mais le fait est que ce putain de proverbe se vérifie à chaque fois…
Alors à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne ?
Chances de jouer la finale : 65 %

Die Grosse Organisation

Die Grosse Organisation

 

Brésil

Ben voilà, ils y sont… A force de turpitudes arbitrales et de jeu dégueulasse, les auriverde ont réussi à se hisser dans le dernier carré de leur Coupe du Monde. On ne sait pas par quel miracle, mais les hommes de Scolari sont quand même au rendez-vous.
Ce n’est certainement pas le Brésil qui fait rêver, mais c’est sans aucun doute un Brésil plus froid, plus efficace qui va se présenter face aux allemands.
Mais voilà, le quart de finale contre la Colombie a laissé de grosses traces. Thiago Silva est suspendu suite au carton le plus stupide de la compétition et Neymar est passé à deux centimètres de la COTOREP. Deux pièces majeur de l’organigramme brésilien et surtout des joueurs bien difficiles à remplacer.
Scolari doit actuellement s’arracher ce qui lui reste de cheveux pour aligner un onze qui tienne la route… Déjà qu’avec Neymar, Fred n’étais pas vraiment bon, mais alors là…
Seul atout de cette équipe ? Le soutien populaire évidemment ! Tout un pays va pousser derrière ses joueurs pour cette demi-finale. Le Brésil, un pays qui peut exploser en cas d’élimination…
Chances de jouer la finale : 70%

Quand tous les espoirs d'un pays reposent sur toi...

Quand tous les espoirs d’un pays reposent sur toi…

 

Pays-Bas

Ils en ont bavé mais ils sont quand même là… Les hommes de Louis Van Gaal sont venus à bout du Costa-Rica au terme d’une séance de tirs aux buts épique.
Que va-t-il rester de ce match ? Une grosse fatigue premièrement, les joueurs vont n’avoir que quelques jours pour récupérer de cette débauche d’énergie surhumaine.

Contre l’Argentine, il va falloir faire très gaffe aux largesses défensives dont sont parfois victimes les Oranjes. Cette fois, en face, ce ne sera pas Bolanos mais Messi, et ça va quand même tout changer…
Cette équipe, et en particulier certains jouers ont une revanche à prendre. De Jong, Robben, Van Persie et Sneijder pour ne citer qu’eux, n’ont pas encore bien digéré la défaite en finale il y a quatre ans. Casillas s’en souvient encore…
Une marée orange devrait déferler sur le stade et la bataille des tribunes face aux argentin promet du grand spectacle !
Chances de jouer la finale : 75 %

Quand le sage montre la lune...

Quand le sage montre la lune…

 

Walter Panzani

Responsable des publications chez Mother Soccer
Apôtre du beau-jeu et de la blessure gratuite, je pense que si le ballon peut passer, ce n’est pas forcément le cas du joueur. Valenciano depuis plus de quinze ans, j’ai souffert de voir Marius Stankevicius défenseur central de mon équipe. Passionné par le monde des ultras et par le football de l’ancien bloc de l’est, j’aurais bien envie de craquer un fumi dans un kolkhoze.
Walter Panzani

Apôtre du beau-jeu et de la blessure gratuite, je pense que si le ballon peut passer, ce n’est pas forcément le cas du joueur. Valenciano depuis plus de quinze ans, j’ai souffert de voir Marius Stankevicius défenseur central de mon équipe. Passionné par le monde des ultras et par le football de l’ancien bloc de l’est, j’aurais bien envie de craquer un fumi dans un kolkhoze.

Related Posts

Discussion about this post

  1. Maxence Esparcieux dit :

    Y’a un problème avec vos pourcentages de réussites non ? Si l’un a 80% l’autre en face a 20%, ça me parait logique, sinon j’apprécie votre style de rédac’ !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *