Coupe du monde : ces chansons pour l’Equipe de France

A l’approche du mondial au Brésil, légion vont être ces YOLO artistes qui vont surfer sur la vague de l’internet pour faire connaitre leurs chansons. Cependant, il n’en a pas toujours été ainsi. Au fil des compétitions, les plus grandes stars de la variété françaises se sont prêtées à ce jeu. Retour de Mother Soccer sur ces vestiges de la culture musicale française. 

Allez la France – Jean Pierre Foucault 1978

Il a bien caché son jeu le Jean-Pierre, mais pourtant, passer plusieurs années à demander le dernier mot des candidats n’enlève pas les casseroles d’antan. T’entends ?

Allez la France – Dalida 1982

Depuis la demi finale France-RFA, le FC Séville a son chant sur l’air de la marseillaise. C’est toujours mieux que Dalida. Le vrai scandale de la coupe du monde 82 est là.

Viva les bleus – Slim, Carlos, Enrico Macias, Herbert Leonard 1986

Carlos, un artiste hors-normes. Un mec qui pèse.

Nos champions ne jouant pas de coupe du monde en 1990, et Ginola terminant le match pour la qualification à la coupe du monde 1994, nos artistes français sont au chômage technique pendant cette période. Un mal pour un bien.

Allez la France – Carlos 1998

Carlos, toujours plus près du soleil. Big bisous

Tous ensemble – Johnny 2002

Attention, on touche au mythe. Sans doute la plus connue, et la plus moquée de toutes les hymnes officiels, Johnny tout de cuir vêtu chante pour l’Equipe de France éliminée au premier tour. D’ailleurs, si on change 6 lettres à Johnny, ça fait Corée du Sud. Un hasard ? Je ne pense pas.

Zidane y va marquer – Cauet 2006

Animateur à la mode à cette époque, Cauet est maintenant relégué en troisième partie de la chaine 374 du cable. Un destin à l’image de sa chanson.

Chanson pour soutenir les bleus – Palmashow 2010

Bien. Enfin.

#Cpasgrave – Mickey 3D 2014

Le footisme va nous emmener au Brésil. Putain de gouvernement.

BONUS TRACK

La troisième mi-temps

Le plus grand concentré de beauferie depuis 150. Une chanson qui tâche comme un gros rouge et qui reste sur l’estomac. A noté, le sosie de Brandao à la droite de Thierry Rolland.

On va la gagner – Minikeums

Ca te rappellera ta jeunesse. Tocard.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *