EN IMAGES : Les flops d’Arsenal

Voilà ce qui restera comme la meilleure action de Park Chu Young à Arsenal

En 18 saisons, Arsène Wenger n’a pas toujours eu le nez creu lorsqu’il s’agit de trouver le nouveau canonnier d’Arsenal. Avant d’écumer l’ensemble de la filière hollandaise, le natif de Strasbourg a connu ses déconvenues. Dans l’ombre de Londres, MotherSoccer te dresse le portrait de ces joueurs comètes. Retour sur les cannons à eaux d’Highbury à l’Emirates Stadium

Denílson

Denilson-Arsenal-flop-mothersoccer.fr

Homonyme de l’éminent brésilien, le milieu de terrain du FC Sao Paulo a vu l’Europe lui tendre les bras. Brésilien, technique et milieu de terrain, les superviseurs londoniens  voyaient en Denílson le nouveau meneur de jeu, histoire de faire oublier la défaite en finale de la Champions, la 4ème place, et Abou Diaby. Steve Rowley fera dépenser £3.4M (transfert le plus cher de l’année) pour s’attacher les services d’un inconnu au nom d’une légende. Préféré à Alexandre Song (qui partira en prêt), Denílson  portera 19 mois le maillot des gunners, aligné à Gilberto Silva, sans trouver le but une seule fois. Une seconde saison peu convaincante à celui qui avait eu les faveurs d’Arsène, prétéxtant qu’il devait s’intégrer, mûrir, s’adapter au jeu anglo-saxon … qui marquera 2 but lors de l’exercice suivant. Son problème ? Il est jeune, trop jeune. Aujourd’hui, et après avoir retrouvé sa terre promise, Denílson traine sa carcasse aux bords du Stade Cícero-Pompeu-de-Toledo.

Andre Santos

Andre-Santos-Arsenal-flop-mothersoccer.fr

Vraiment, la filière brésilienne est un vivier pour les équipes de Steve Rowley. Celui que nous nommions Gronaldo lors sa période grasse aux bords de la Tamise. Sa page Wikipedia nous montre parfaitement la patte du Dédé en Angleterre : Le 31 août 2011, à la veille de la sin du mercato,  il signe un contrat « de longue durée » avec Arsenal pour 7 millions d’euros, en provenance de Fenerbahçe. Le 28 septembre suivant, il marque son premier but sous les couleurs des Gunners lors de la 2e journée des matchs de poules de la Ligue des champions face à l’Olympiakos (2-1). En février 2013, il est prêté jusqu’à décembre 2013 au Gremio Porto Alegre.   Une grosse étoile.

Gervinho

gervinho-asenal-flop

Le Lillois Gervinho était la sensation de la Ligue 1 : adroit sur son côté, décisif, puissant … tout pour faire de lui le prochain Thierry Henry de l’Emirates. Celui qui pouvait est fier de pouvoir se vanter d’être le seul chauve a avoir des tresses a terminé avec le même destin que Patrice Loko : lui aussi a eu les cheveux qui poussaient qu’à partir du milieu du crâne. Son seul problème en Premier League ? N’avoir jamais pu aller au front. 

Andrey Arshavin

Dit Andrey, elle est ou la Russie ?

Dit Andrey, elle est ou la Russie ?

Meilleur que Dimitri Sytchev, en avance sur Alan Dzagoev, le petit Andrey arrive du Zenith pour imposer sa patte à Arsenal, qui se montre plus convainquant que le FC Barcelone sur le dossier. Cependant, entre irrégularités sur le terrain, une attitude déplorable, et quelques dépressions nerveuses, André va devoir faire place nette dans les rangs des gunners. Un petit tour et puis s’en va, le joker de luxe repart dans sa grotte Russe pour y terminer son oeuvre. L’art du Bolchoi.

Chu-Young Park

Voilà ce qui restera comme la meilleure action de Park Chu Young à Arsenal

Voilà ce qui restera comme la meilleure action de Park Chu Young à Arsenal

30 août 2011, peut-être le jour d’un des plus incroyables imbroglios autour d’un transfert. Présent à Lille pour passer sa visite médicale préalable à sa signature au LOSC, Chu-Young Park ne fera en fait qu’une escale dans la cité nordiste. Juste le temps de sauter dans le premier Eurostar et de s’engager avec… Arsenal ! Un beau pied de nez aux hommes de Rudy Garcia.

Une volte-face qui rendra furieux le président Michel Seydoux, et qui sonnera comme le début de la traversée du désert du Sud-Coréen, auteur de 12 buts en L1 lors de la saison 2010-2011 avec l’AS Monaco. Lors de sa première année londonienne, l’attaquant international ne joue que six matches (un but). Après un prêt discret au Celta Vigo l’an passé (26 matches, 4 buts), Park (28 ans) a effectué son retour à Arsenal. Lorsque Chamakh était à la CAN etArshavin au Zenith, le petit Park a pensé avoir sa chance. Sauf que Thierry Henry est revenu. Voilà les résultats du karma. Tocard.

Peuvent aussi rentrer dans les pires transferts d’Arsenal : Igors Stepanovs, Francis Jeffers, Sebastien Squillaci, Richard Wright, Marouane Chamakh (mais pas de Diaby, s’il vous plait).  

Related Posts

Discussion about this post

  1. Au passage Andre Santos s’est fait dérouiller par ses propres supporters il y a quelques semaines à cause de ses prestations catastrophiques 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *