Falcao sommet du monde

Si de nombreux « spécialistes » français en arrivent à se moquer d’Edinson Cavani, sans cesse rabaissé malgré sa qualité démentielle d’appels de balle, son intelligence de jeu et le nombre de buts – décisifs – qu’il met de manière régulière, et alors que toute la planète foot nous l’envie, que penseraient ces mêmes spécialistes de Radamel Falcao, attaquant de l’AS Monaco ? « Ah, l’ancien collègue de Mbappé » ? Peut-être rien d’ailleurs, tellement nous n’en entendons presque jamais parler.

 

Falcao est pourtant loin d’être un petit nouveau. Depuis 2009 et son arrivée à Porto en provenance de River Plate, El Tigre a martyrisé des dizaines de défenses, et s’est très rapidement imposé comme un avant-centre de top niveau européen. À Porto : 41 buts en 50 matchs de championnat. À l’Atletico Madrid : 52 buts en 74 matchs de championnat. Quand le colombien arrive à Monaco, il fait partie des tous meilleurs avants-centre du monde. Mais il y a eu cette blessure en Coupe de France, qui a ensuite entraîné une suite de choix de carrière discutables, alors que Falcao essayait de retrouver des sensations et son meilleur niveau.

Il faut croire que beaucoup ont la mémoire courte, et peut-être la vision trop franco-française.

Que doit-on penser quand certains, en ce début de saison, se disent « mais merde, Falcao c’est pas mal » ? Qu’il était masqué par Lacazette, Gomis, Balotelli ? Parce qu’ils sont français, ou plus « bankable » et fun ? Ce n’est pas normal d’être étonné, en septembre 2017, par le niveau de Falcao.

Auteur d’un but de légende.

Il est étonnant de voir qu’un joueur aussi extraordinaire soit aussi peu médiatisé. Car oui, Falcao fait partie du top du top mondial à son poste. Un sens du but aussi beau que très rare, une implication collective de tous les instants, un magnifique sens du jeu, et un état d’esprit irréprochable en font indéniablement l’un des tous meilleurs à son poste. Dos au but, lancé en profondeur, dribblant, marquant de la tête malgré son mètre 75, capable d’inscrire des buts d’anthologie : Falcao est un immense attaquant, peut-être le plus complet du monde à l’heure actuelle.

Ses échecs en Angleterre ? Blessure, perte de condition physique et de confiance peuvent aisément expliquer cela. Et puis, il y a des joueurs moins aptes à jouer dans certains styles de football que d’autres. Le voir justement retrouver, à 31 ans, son niveau de Porto et de l’Atletico est une preuve de la force mentale et de la qualité intrinsèque de Falcao.

 

De plus, le début de saison de Monaco confirme que El Tigre , capitaine de Monaco, est le réel leader technique et moral du champion de France en titre : 21 buts en 29 matchs de championnat la saison dernière, et déjà 7 en 4 matchs pour ce début de saison. Aujourd’hui, Falcao retrouve le sommet.

Et si parmi les Suarez, Lewandowski, Aguëro, Benzema, Cavani, Falcao, il est peut-être compliqué de sortir un n°9 LARGEMENT au-dessus des autres, comme l’étaient Ronaldo, Shevchenko, Henry ; aujourd’hui nous pouvons certainement mettre Radamel Falcao à la place qu’il mérite : celle du meilleurS du monde.

« Je fais partie de ses admirateurs. Je répète toujours la même chose sur Falcao, mais sa qualité est vraiment impressionnante tantôt dans les airs que balle au pied. En club comme en sélection, il prouve à chaque fois que c’est un grand ».  – Messi

 

Notre Ligue 1 a certes un extraterrestre en la personne de Neymar, mais elle peut également se targuer de voir évoluer l’un des tous meilleurs avants-centre du monde. Essayons de profiter. De le remercier. Et de le chôyer.

Fernando Trodgraisse

Fernando Trodgraisse

Rédacteur chez Mother Soccer
Rajon Rondo du ballon rond.
Fernando Trodgraisse

Les derniers articles par Fernando Trodgraisse (tout voir)

Vincent de la Forest

Rajon Rondo du ballon rond.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *