Posts in Category

Liga Santander

Chez Mother Soccer, nous respectons à la lettre le fair-play financier, mais nous avons quand même décidé de vous faire gagner un peu d’argent ! Débat sur l’indépendance de la Catalogne oblige, cette semaine nous vous annonçons la victoire d’un club madrilène en Coupe du Roi…

A 24 ans, Javi Poves, défenseur du club espagnol du Sporting de Gijon décide de résilier son contrat et de ne pas prolonger l’aventure asturienne. Manque de temps de jeu ? Désaccord salarial ? Loin de ces considérations, l’espagnol abandonne le futball pour une raison on ne peut moins banale : Selon lui, « Le football professionnel n’est qu’une affaire d’argent et de corruption. C’est du capitalisme, et le capitalisme, c’est la mort ». Portrait d’un baroudeur.

L’histoire du football espagnol est bien souvent associée à deux clubs légendaires : le FC Barcelone et le Real Madrid. Les poumons économiques, sportifs, et identitaires du football transpyrénéen. Cependant, comme les choses sont bien faites, il existe un troisième club qui tout comme eux est historique, tout comme eux est fortement ancré dans sa région, et tout comme eux n’a jamais connu la relégation : l’Athletic Bilbao.  

L’an passé, le SD Eibar, petit club inconnu de tous, accomplissait l’exploit de se hisser jusqu’en première division espagnole. Six mois plus tard, l’équipe basque n’en finit plus de surprendre. Eibar pointe aujourd’hui à une séduisante 10e place de la Liga, et ce beau classement est bien loin d’être une injustice. Voyage au cœur d’un des clubs les plus atypiques d’Espagne et d’Europe. Eibar est loin de tout. Loin des immenses plages de San Sebastian, loin des fêtes de la San Fermin à Pampelune et bien loin de l’effervescence actuelle

Dans nos rêves les plus fous, Cristiano Ronaldo signe au PSG. Et comme il faut croire en ses rêves (« et un jour je serais le meilleur dresseur » etc ), Ronaldo va arriver à Paris cet hiver. Si, comme le pense Schopenhauer, le destin « mêle les cartes », alors MotherSoccer va jouer avec. Nous sommes le 5 janvier 2015, le Paris-Saint-Germain annonce sur son compte Twitter la signature de la star portugaise Cristiano Ronaldo pour 120 millions d’euros. Comment en est-on arrivé là ? Ronaldo et Florentino Perez sont en conflit depuis

1 2 Page 1 of 2