Posts in Category

Ligue 1 Conforama

Sortons un temps des fameux « traîtres » des duels PSG-OM, Barça-Real ou Milan-Inter, pour se focaliser sur les transferts français qui ont beaucoup fait parlé, si ce n’est sur un plan national, au moins régional. Car bien qu’ils n’aient pas tous provoqué des mouvements de révolte, ils méritent tout autant notre attention. MotherSoccer te raconte l’histoire de ces joueurs qui ont trompé leur copine pour leur collègue de bureau …

Mother Soccer était dans les travées du Stade de France pour assister à ce Auxerre – PSG annoncé comme l’ultime démonstration d’une saison historique pour les franciliens. Votre serviteur au coeur marseillais a mis ses émotions de côté pour revenir sur cette soirée. Après la lecture passionnée mais pas forcément erronée de mon binôme auxerrois, il était utile de se repasser cette soirée de finale de Coupe de France en écartant le palpitant et en essayant d’être le plus neutre possible. Parlons ballon Avant se s’intéresser au contexte et à

Le Sporting Club de l’Ouest, que l’on connaît sous le nom d’Angers SCO, a dû attendre 22 ans avant de retrouver l’élite. C’est long, oui. Et c’est notamment grâce à un but d’un ex de Luzenac qu’il le doit (coucou Thiriez) ! Ce papier, nous aurions très bien pu l’écrire l’an dernier, ou même chaque fin de saison depuis plusieurs années. Mais le club du 49 calait toujours dans les moments cruciaux. Cette fois-ci, c’est la bonne ! Les plus jeunes amoureux de la Ligue 1 vont ainsi pouvoir découvrir le stade

Arrivé en Ligue 1 incognito en provenance de son village paumé des Abruzzes, Marco Verratti est aujourd’hui le poète le plus en vue du championnat. Il se balade sur le terrain, provoque, s’amuse, joue et décore nos gueules d’un sourire à chaque éclat d’insouciance. Alors je tenais à le dire avec mon accent marseillais et mon écharpe de l’OM : « ti amo Marco. »

Soyons audacieux. Une fois n’est pas coutume, faisons preuve de fierté, de louanges et d’un certain talent de commercial, pour « vendre » notre football français si décrié. Fini (le temps d’un article) le mépris, le dégoût, la tristesse, voire la honte que nous inspire notre football national, et place à la lumière et à la joie. Car bien qu’il ne soit pas très attractif ou populaire, le foot français regorge de petits trésors, dont nous pouvons être fiers. Place donc non pas à «  l’écriture positive de la Ligue 1 » chère

Qu’est ce qui fait 55 000 places, est rouge et bleu à l’intérieur et fait autant de bruit qu’une commémoration du 11 novembre ? C’est certain, depuis le rachat en 2011 par le fonds souverain Qatar Investment Authority, l’équipe du PSG et son mythique Parc des Princes sonnent creux. Entre résultats moyens, mépris des supporters historiques et perte d’identité du club, on vous dit pourquoi il vaut mieux aller voir ailleurs. « Dream Bigger », rêver plus grand. C’était donc ça le plan. Derrière ce slogan aussi vague que prometteur se cachait l’ambitieuse volonté

1 2 3 4 5 6 Page 3 of 6