Ligue 1, journée 2 – Indications

Difficile de tirer des conclusions dès la deuxième journée de Ligue 1. Voire complètement idiot. Mais certains signes ne sont pas trompeurs, et déjà nous avons quelques indications majeures.

On sait déjà que Yoann aime son papa.

On sait déjà que Yoann aime son papa.

À Lyon, si l’on n’est pas encore certain que le goleador Lacazette sera encore lyonnais d’ici la fin du mercato, on peut être sûr qu’il n’a rien perdu de ses qualités face aux buts. 5 buts en 2 matchs, et voilà Lacazette lancé comme un frelon. Que ce soit en renard des surfaces ou sur penalty (2 ce week-end), envie et confiance semblent avoir été les maîtres-mots de la préparation estivale du lyonnais.

Le TFC n’a rien perdu de sa fougue durant l’intersaison. Vainqueur facile du derby de la Garonne samedi soir (4-1), les violets ont démarré la saison comme ils l’avaient finie : avec hargne et panache. Si certains pouvaient se demander si « l’effet Dupraz » allait perdurer, ces deux premières journées devraient certainement les rassurer.

À Marseille, l’indication majeure de ces deux premières journées est qu’hormis l’effectif, rien ne semble avoir changé. Toujours à la peine dans le jeu, en manque flagrant d’idées et de cohésion, l’OM a perdu dimanche à Guingamp, sans contestation possible. Le club phocéen semble déjà parti pour une saison très difficile. Si l’an dernier Michel pouvait parfois faire office de grand responsable du désastre olympien, cette année « El local » Franck Passi, comme il est surnommé, pourrait bien lui succéder. Le mal est profond à Marseille, et ça, plus qu’un signe, c’est une certitude.

Crivelli a fait oublier Brandao. Exploit.

Doublé de Crivelli, qui a fait oublier Brandao. Exploit.

S’il ne faut pas encore tirer de plan sur la comète, avec deux cartons rouges et autant de défaites, le début de championnat de Lorient fait peur. Cet été, leur affreux synthétique a été remplacé par de la pelouse. et si c’était ça, la cause de leurs malheurs ?

Avec Gourcuff fils, il ne faut jamais, mais alors jamais penser plus loin que les prochaines 90 minutes. Mais cette saison, sous les ordres de son père, Yoann semble retrouver de la sérénité sur le terrain, et le sens du but.  À la conclusion d’une magnifique action, l’ancien désastre lyonnais est bien rentré dans sa saison, et laisse espérer aux rennais une année en Ligue 1 pleine de promesses.

 

Les tweets de la 2ème journée : 

 

Allez hop, ça, c’est fait …

 

C’était donc ça, le secret pour se maintenir ?

 

À Toulouse, ça chambre sévère. 

 

Et la pression de tirer face à Manuel Vercoutre, t’en fais quoi ? 

Fernando Trodgraisse

Fernando Trodgraisse

Rédacteur chez Mother Soccer
Rajon Rondo du ballon rond.
Fernando Trodgraisse

Les derniers articles par Fernando Trodgraisse (tout voir)

Vincent de la Forest

Rajon Rondo du ballon rond.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *