Maracana, entre frustration et illusion.

Comme promis, et en partenariat avec le Crédit Agricole, MotherSoccer est parti dribbler encore une fois à Rio, dans le mythique Maracana. Après deux victoires dans cette Coupe du Monde brésilienne, la France devait confirmer sa bonne forme, et avec la manière.

Maracana

Le Marcana défie le stade du Borussia ?

La première fois au Maracana

Avant de parler du match lui-même, il faut recontextualiser pour comprendre le fait que cette rencontre est un match unique pour un supporter d’une des deux équipes. Tout d’abord, cette Coupe du Monde ressemble plus à une Copa América qu’à un mélange culturel intercontinental. Les équipes sud-américaines notamment impressionnent par leur réalisme quand les européens enchaînent les contre-performances.

Deux heures avant le début du match, les abords du Maracana étaient comblés de supporters fiers de leurs couleurs. Et le match a commencé bien avant 21 heures… A ce petit jeu, les français ont fièrement tiré leur épingle du jeu fasse à l’impressionnante armada équatorienne, qui jouait pour ainsi dire à domicile. Si la Marseillaise a résonnée dans les travées du stade de manière tout à fait noble, les représentants des couleurs bleues blanc et rouge ont failli par rapport aux deux premiers matchs. La Dèche avait décidé de faire tourner l’effectif avec 6 changements par rapport aux matchs contre les helvètes. Une ambiance de feu qui rend tout possible pour les Bleus.

Le match

Les tricolores commencent le match tambour battant en montrant à leurs adversaires du jours qu’ils sont au-dessus techniquement. Malgré de belles prises d’initiative, on ne sent pas la même sérénité que contre la Suisse. Si certains ont agréablement surpris comme Schneiderlin ou Digne, d’autres à l’image de Benzema ont déçu. Bien qu’il ait voulu prendre ses responsabilités, sa détermination est à remettre en cause sur ce match. Mais il ne peut pas tout faire tout seul. Preuve en est lorsque son compère Giroud est rentré, des espaces se sont créés et la Benz des derniers matchs est réapparu. De son côté, Paul Pogba qui était censé fluidifier le jeu français a pêché dans la finition. Si son volume de jeu reste toujours aussi impressionnant, il faut plus d’application sur les détails. C’est dans ces moments qu’il est important de pouvoir compter sur des valeurs sûres telles que Blaise Matuidi, Hugo Lloris ou Sakho. Car si ce dernier ou le madrilène Varane étaient amenés à se blesser, Koscielny est loin d’être l’assurance tous risques, mêlant fragilité défensive et prise d’initiatives (trop) osées.

Il n’est pas pour autant question de s’affoler car il manquait des piliers de ce groupe comme Yohan Cabaye ou Mathieu Valbuena qui redonneront de l’allure et surtout de la sérénité à une équipe qui semble un peu à court de moyens devant une équipe particulièrement défensive.
Quand certains se réjouissent de l’absence de Ribéry, c’est dans ces matchs couperets que le munichois aurait été grandement utile. Car aujourd’hui, aucun joueur n’est capable de faire basculer une rencontre à lui tout seul.
Giroud

La suite de la compétition

Beaucoup de spécialistes, y compris au Brésil, voyaient la France aller loin dans cette compétition. Si les 2 premiers matchs s’étaient parfaitement déroulés, ce piètre match nul dans le mythique Maracana fait office de rappel à l’ordre. Didier Deschamps va devoir remobiliser ses troupes afin de retrouver l’engagement et la fraternité entrevus en début de compétition. Chaque match désormais est une finale, et celle qui s’annonce contre le Nigéria n’a rien d’un havre de paix. Si tout le monde voit déjà un choc contre l’Allemagne en quart de finale, ne sous-estimons pas les Eagles qui ont donné quelques sueurs froides aux argentins ! Rien que ça…

C’est maintenant qu’il faut être un grand supporter !

Les Bleus entrent donc dans le vif du sujet à partir de maintenant. Et chaque match sera dorénavant une finale où la moindre erreur peut être synonyme d’élimination. Alors pour donnez quelques tuyaux aux tricolores ou simplement les encourager, le Crédit Agricole vous permet de poster votre message directement sur la Home Page du site du Crédit Agricole en allant ici : bit.ly/SoutenezLesBleus

Et retrouvez le Crédit Agricole sur les réseaux sociaux :

Facebook : https://www.facebook.com/onatousuncotefoot

Twitter : https://twitter.com/tousuncotefoot

Instagram : http://instagram.com/onatousuncotefoot

 

Jean-Pierre Pépin

Jean-Pierre Pépin

Fondateur & Rédacteur en chef chez Mother Soccer
Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.
Jean-Pierre Pépin

Les derniers articles par Jean-Pierre Pépin (tout voir)

Basile Viault

Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *