Je ne connais pas le foot, je n’aime pas et je vous debriefe France-Islande

Troisième épisode de la série Mother Soccer d’une supportrice, qui n’aime pas le football, ne comprend pas le football, mais regarde quand même l’Euro. Loin des Footix, nous retrouvons cette semaine Laura qui délivre sur Mother Soccer son debrief du match.  

Pour moi qui ne suis pas une fan de foot invétérée, le football c’est un peu le Secret Story du sport : Un entraineur allemand qui se sent les couilles, la sextape de Passe-partout, les vacances de Benzema et un mec dont j’ai oublié le nom qui n’a pas compris le principe de Periscope.

Je garde pourtant un souvenir ému de la finale de la Coupe du monde 98 lors de laquelle, comme toute pré-ado en pré-crise d’adolescence, j’avais jugé de bon goût d’exprimer mon esprit rebelle en supportant l’équipe du Brésil. Mais je dois admettre que le football n’a pas que des tares ! A l’instar de la médisance, il génère au moins du lien social, ce dont le curling et le patinage artistique ne pourront jamais se targuer.

Le problème du foot, c’est que c’est proportionnellement intéressant à l’attention que tu mets dans le jeu. Un même match peut donc être vécu comme une œuvre d’Art par ceux qui y comprennent quelque chose alors que pour le commun des mortels, c’est jamais que 22 mecs qui courent après un ballon.

M’étant vue confier la rédaction du debrief du match, j’y ai pour une fois mis toute mon attention et j’ai en effet passé un bon moment.

france-islance-mothersoccer.fr

La France, après une série de matchs médiocres contre des équipes médiocres affronte l’Islande, surprise de l’Euro 2016 qui vient de sortir salement l’Angleterre (qui avait décidé quelques jours plus tôt de se sortir elle-même de l’Europe #Brexit).

Islande, qui nous a tout de même donné Björk (mais pas Nicky Larson, détrompez-vous) ! Et rien que pour ça ils me sont sympathiques. 

Côté Islande, on a du blond, du blond et encore du blond, un mec surnommé Thor et un autre qui porte le nom de Ragnar, roi semi-légendaire de Suède et de Danemark (tout un programme !)

france-islande-euro2016-mothersoccer.fr-islande

On ne peut que penser avec émotion aux meilleures scènes de Vikings, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

 

France-Islande : résumé du match :

Arrivée sur le terrain de ..son, ..son, ..son, ..son, ..son, ..son, ..son, ..son, ..son, ..son et SEN ??? wtf (ah apparemment ça ne compte pas, Gudjohnsen est d’origine danoise et est le seul à avoir un nom de famille) : comme quoi, il n’y a donc pas que l’Allemagne qui fait du métissage pour arriver jusqu’à ce stade de la compétition ; peuple Turc, soyez rassurés.

BUUUUUUUT de Giroud

Je réalise qu’il fait un temps dégueulasse.

Je me dis que bordel, j’aimerais pas me taper 11km de sprint sous la pluie sur une pelouse glissante. S’ils ne gagnaient pas des millions, on pourrait presque les plaindre (mais d’ailleurs, ça gagne combien un joueur de foot islandais ??)

BUT de Pogba

suivi d’un BUT de Payet

france-islande-euro2016-mothersoccer.fr-griezmann

Le penseur

Je reste assez fascinée par la capacité du cameraman à dégotter à chaque match 3 nanas absolument divines, un mec déguisé en poulet et un enfant aux yeux embués au milieu de centaines de supporters avinés. 

BUT de Griezmann (Et coup de Grizou) : meilleur buteur de l’Euro 2016. 
france-islande-euro2016-mothersoccer.fr-griezmann-glissade

Twitter a su tirer le maximum de la glissage de Griezmann et pour ça : merci Twitter <3 

 

France-Islande : débrief de la mi-temps 

A la mi-temps, c’est le carnage … 4-0, on en vient à souhaiter que l’Islande marque au moins un but pour récompenser les 6% de la population qui ont fait le déplacement et puis parce qu’en France on a un bon fond, on a toujours eu un petit faible pour le challenger, c’est l’effet Poulidor.

BUT de …Son : Ouf l’honneur est sauf.

POURQUOI ???? Pourquoi ce geste ??

POURQUOI ???? Pourquoi ce geste ??

Les commentateurs nous régalent : Le ballon est remis dans l’espace ; on apprend qu’il faut montrer l’autorité française (chose qu’on n’entend pas pendant un match de l’Allemagne (point Godwin atteint ding ding ding !) ; le bon côté de Matuidi est bien évidemment le gauche (dah !) ; les joueurs ne s’envoient pas la balle, « ils sollicitent l’échange » ; ils ne tapent pas dans l’axe, ils frappent en « position axiale » ; Lloris fait une « claquette à bout portant » et on assiste à un grand pont qui « n’est pas un grand pont mais un viaduc », etc.

On doit tout de même les remercier pour un truc : après un Euro passé à entendre des anecdotes sur Platini et sur les matches des années 70, on est à point pour une partie de Trivial Pursuit !

2ème BUT de Giroud sur « un coup de patte de Payet » (commentateur je te juge)

La Marseillaise est hurlée à pleins poumons par un stade en feu, y’a pas à dire, le foot reste un putain de catalyseur du chauvinisme.

Giroud sort sous les ovations du public, je trouve cet amour éphémère assez fou, c’est pas lui qui se faisait traiter de gros naze il y a quelques jours ? Les Français ont un amour changeant pour les footballeurs et les forces de l’ordre.

1 but de …Son

Ceci ressemble à une blague à caractère footballistique.

La coupe aux grandes oreilles

La coupe aux grandes oreilles

En résumé : 7 buts, des tonnes de belles opportunités, un public chauffé à blanc, bref, un match parfait pour une personne qui ne connaît pas le foot, qui n’aime pas particulièrement ça mais qui devait vous débriefer le match France – Islande.

 

Clap de fin (islandais). 

Jean-Pierre Pépin

Jean-Pierre Pépin

Fondateur & Rédacteur en chef chez Mother Soccer
Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.
Jean-Pierre Pépin

Les derniers articles par Jean-Pierre Pépin (tout voir)

Basile Viault

Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *