Je ne connais pas le foot, je n’aime pas, et je debriefe France-Portugal

Dernier épisode de la série Mother Soccer d’un supporter, qui n’aime pas le football, ne comprend pas le football, mais regarde quand même l’Euro. Loin des Footix, nous retrouvons cette semaine Quentin qui délivre sur Mother Soccer son debrief du match France-Portugal.  

France-Portugal-Euro2016-MotherSoccer.fr

« Mon destin est peut-être, de toute éternité, d’être comptable, et la poésie ou la littérature ne sont peut-être qu’un papillon venant se poser sur mon front, et qui me rend d’autant plus ridicule que sa beauté est plus éclatante. » Fernando Pessoa

Je ne connais pas le foot, je n’aime pas ça, et j’aime encore moins les compétitions internationales. Mais bon, à ce qu’il paraît ça fait vivre Paris et ça permet aux p’tits vieux qu’on leur change leur roue gratos sur le boulevard Clichy (*bisous les supporters irlandais*).

Alors non, je n’ai même pas regardé la finale. Je l’ai suivie sur le live du Monde, bien plus intéressant car on zappe les commentaires creux. J’y ai découvert de belles citations de Pessoa, un poète portugais, de la musique… bref, un live culturel et sportif. Et je me suis rendu compte que c’était ça que j’aimais dans le football : tout ce qui n’est pas directement relié au foot. Les histoires authentiques des joueurs (*poke PogbaEvra*), les ascensions fulgurantes de joueurs, les coups du destin, la passion des clubs de supporters…

France-Portugal : debrief du match

France-Portugal-Euro2016-MotherSoccer.fr-grizou

Mais apparemment, il y a une meuf habillée comme à l’Eurovision qui chante pour l’ouverture du match. Je fais vraiment bien de ne pas le regarder. À la place, je joue à Rome Total War II, un jeu de stratégie historique où le but est, un peu comme les Allemands au XXe siècle, de dominer l’Europe. Trop chou d’ailleurs la Mannschaft avec sa pleine page dans L’Équipe où ils remercient la France pour leur accueil. Voilà, une autre chose que j’aime bien dans les compétitions sportives : c’est un peu un rappel de ce qui nous anime, nous les Européens, dans le quotidien. Peu importe qu’on aime manger de la bockwurst, des croissants ou des haricots rouges le matin, bah on est voisins, on s’aime bien, on se fait des cadeaux. Mais ces derniers temps, on a un peu oublié tout ça pour un repli identitaire…

France-Portugal-Euro2016-MotherSoccer.fr-Antoine-GriezmannLes voisins du dessus ont les fenêtres grandes ouvertes par cette belle soirée d’été. Et j’entends chacune de leurs petites phrases et chaque rire de princesse de mon idiote de voisine. En fait je n’aime pas le foot tout le temps : c’est à dire que lorsqu’il y a une compétition, je continue à m’en battre, alors que d’autres comme ma voisine se prennent de passion. Mais seulement si la France arrive en demie-finale. Alors on y va sur les commentaires de footix : « mais faut qu’ils jouent en défense là ! », *rire de princesse*, « allez les petits ! ». Mais ferme ta gueule et dérange pas ceux qui aiment vraiment le foot !France-Portugal-Euro2016-MotherSoccer.fr-supporter

Sissoko fait un truc de fifou dont je n’ai pas saisi toute l’ampleur. Mais ce serait la meilleure surprise de l’Euro selon certains. La meilleure surprise de l’Euro pour moi qui ne m’y intéresse pas, c’est l’image de cette équipe de France, des gars sûrs du vestiaire, sans grosse tête, qui ont laissé leurs histoires de gamins, les scandales derrière eux et qui ne sont que sourire, déconne, et camaraderie dans les vidéos que j’ai pu voir. Faut qu’ils soient vraiment fiers d’eux : toute la France y allait de son bashing habituel « Ah mais pourquoi Deschamps prend pas Benzema gnagnagna » et hop, l’air de rien ils se retrouvent en finale et font monter la sauce. Heureusement que Deschamps n’a pas pris cet âne bâté de Benzema et nous a offert Griezmann sur un plateau d’argent ! C’est du flair basique mais faut savoir les poser sur la table quand on veut aller en finale. Et donc voilà que tout le monde se prend d’affection pour cette équipe hier critiquée… Les subtilités du football français.

France-Portugal-Euro2016-MotherSoccer.fr-ronaldoBOUM ! Ronaldo à terre. ÇA J’AIME ! Je regarde un replay partagé dans le live du Monde où le commentateur indique que le Portugais était « un peu trop tranquille [et] dans un duel, on peut prendre cher » comme pour excuser le geste (tout à fait footbalistique) de Payet. Leur Griezmann madère dehors, peut-être vont-ils se faire humilier… Oh ! Un papillon sur la tête de Ronaldo dos Santos Aveiro. Petite chose fragile et délicate. *rire de princesse venant de l’appartement du dessus*

Appel de ma mère pendant 15 minutes. De toute manière, c’est un peu mou du genou sur le terrain… « Alors, quand est-ce que vous allez vous marier avec Johanna ? » Putain j’ai 24 ans ! « Est-ce que tu peux regarder mon profil Facebook et me dire si je poste correctement ? ». Avec 5 articles relayés en moins d’une heure ? C’est non. Mais que fait Griezmann, cet enfant du pays aux origines portugaises… ? OH MON DIEU c’est un cheval de Troie en forme de Grizou, arrêtez-le !

Fin de la première mi-temps et toujours rien de bien notable, même si les Français dominent largement le terrain, essaient, créent des occasions. Ils sont définitivement bien : ils veulent jouer, ils veulent faire plaisir à tous ces gens qui ont payé à prix d’or leur place au Stade de France et ceux qui vont se rappeler que Manuel Valls a utilisé encore une fois l’article 49-3 pour faire passer tranquilou bilou la loi travail. C’est le football !

euro2016-FRAPOR-mothersoccer

France-Portugal : deuxième mi-temps

C’est la reprise, et ça se bat toujours sévère. Plusieurs cartons jaunes à des joueurs que je ne connais absolument pas. « ÇA C’EST DU TACLE ! » hurle le voisin. On approche de la fin du temps règlementaire et Gignac (le pâtissier footballeur avec une grande mèche, c’est ça ?) vient taper sur le poteau. Putain de merde la pression commence à monter et les rires de princesse de la voisine, entourée de toute la testostérone de ses copains, continuent à pleuvoir de l’appartement du dessus ! Faites que ça s’arrête rapidement s’il vous plaît.

Oh les bâtards. Oh les fils de p*. Ils ne gagnent (presque) aucun match à la loyale et ils gagnent l’Euro ? Mais les Français se sont battus comme des coqs du début à la fin, ils ont joué, vraiment, sur le terrain, ils ont sorti les Allemands (les ALLEMANDS !!) et on leur fait ça ? Oh bah tu peux te foutre à poil Ronaldo va, essaie de courir maintenant que t’as plus de genou.

Y’a pas de justice mais il reste toujours la poésie de Passoa :

« Suis ta destinée,

Arrose les plantes,

Aime les roses.

Le reste est l’ombre

D’arbres étrangers. »

 

Jean-Pierre Pépin

Jean-Pierre Pépin

Fondateur & Rédacteur en chef chez Mother Soccer
Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.
Jean-Pierre Pépin

Les derniers articles par Jean-Pierre Pépin (tout voir)

Basile Viault

Porte des lunettes mais a l’oeil aiguisé quand il s’agit de trouver des pépites sur Football Manager. Un mélange entre George Best et Iniesta — milieu offensif à tendance caviar. Supporte l’AJ Auxerre et le FC Barcelone. Guy Roux sur FIFA.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *