Les Paris de Mother Soccer #4 : Les Girondins de Bordeaux

Chez Mother Soccer, nous respectons à la lettre le fair-play financier, mais nous avons quand même décidé de vous faire gagner un peu d’argent ! Cette semaine, nul besoin d’investir dans une cuvée millésimée, les Girondins de Bordeaux s’occupent de faire fructifier votre bankroll, même sans Douwi…

Depuis le début de la saison, un vent de fraicheur balaye les travées habituellement bien tristes du Matmut Atlantique. La raison ? Jocelyn Gourvennec, qui après une première saison mitigée à la tête du navire bordelais, arrive enfin à imprégner sa patte au sein de l’effectif girondin, notamment grâce à un mercato plutôt réussi cet été. Fini les noms ronflants en quête d’une seconde jeunesse (Ex : Jeremy Ménez, Guillaume Hoarau), ou les recrutements « réchauffés » made in Ligue 1 (Wahbi Khazri), souvent terminées en eau de boudin. Désormais, place au renouveau : Olivier Costil-Giroud dans les buts, une défense centrale Otavio-Toulalan assistée par LA bonne pioche de ce mercato Lukas Lerager, qui dans le rôle de sentinelle s’épanouit déjà pleinement chez les marines et blancs. Associé à Younousse Sankharé, l’abattage du binôme permet de mettre en valeur le potentiel offensif bordelais, à l’image de Malcom qui n’en finit plus d’enquiller les buts.

Seule ombre au tableau dans ce début de saison, cette élimination prématurée de la Ligue Europa, contre les Hongrois de Videoton. Un mal pour un bien dirons les plus optimistes, car avec un calendrier allégé, un Nicolas De Préville qui va commencer à retrouver le chemin des filets, et Cafu qui se révèlera cette saison auprès du grand public, nous vous proposons de jouer le podium des Girondins de Bordeaux avec cette cote à 5.

 

José Aligot
Suivez le

José Aligot

Rédacteur sur MotherSoccer chez Mother Soccer
Maitrise le tacle glissé aussi bien que la recette de la fouace, je préfère en revanche le foot sud-américain aux tripoux. Appel contre appel entre Paul Lignon et les stades du monde entier.
José Aligot
Suivez le
José Aligot

Maitrise le tacle glissé aussi bien que la recette de la fouace, je préfère en revanche le foot sud-américain aux tripoux. Appel contre appel entre Paul Lignon et les stades du monde entier.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *