VIDEOS – Ces coups de tête les plus marquants

Hier, Brandao a pris cher devant les tribunaux pour le coup de tête asséné à Thiago Motta dans les couloirs du Parc des Princes en Août dernier. Ce sera donc un mois de prison ferme, transformés en travaux d’intérêt généraux, pour le brésilien, en plus des six mois de suspension sportive. Un jugement qui fait polémique et pour cause, ce n’est pas la première fois qu’un tel événement se produit dans le petit monde du football. joueurs et entraîneurs utilisent souvent leur tête mais pas toujours à bon escient, et pour cause…

Le plus mythique – Zinedine Zidane vs Marco Materazzi

Bien sûr, tout à déjà été dit sur ce coup de boule. Cependant, on peut quand même bien voir que l’exécution du geste n’est pas si parfaite… Si Zidane visait le nez de l’italien, eh bien c’est plutôt raté… Et ça, c’est plutôt rare chez le héros des Bleus !
« Oh non Zinedine, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait… » On pense à toi Thierry !

Le plus improbable – Alan Pardew vs Hull City

Alan Pardew, entraîneur de Newcastle United, est une personnalité du football plutôt décriée. Et l’affaire du match contre Hull n’a rien fait pour arranger les choses. Alors qu’un joueur des Tigers le bouscule un peu pour prendre le ballon à côté de lui, le coach des Magpies le prend plutôt mal et répond par un joli coup de boule. Scandale en Angleterre où la figure du coach est sacrée, à tel point que son propre club lui infligera une amende de 150 000 €. Ça fait cher le coup de sang.

Le plus inexplicable – Ce footballeur italien anonyme

On vous avoue que l’on est bien incapables d’expliquer ce qui a pu passer dans la tête de ce joueur des lointaines divisions italiennes. Alors qu’il vient d’inscrire un but qui semble décisif, ce dernier perd un peu le contrôle, court vers ses coéquipiers et explose la vitre du banc de touche avec sa tête. C’est plutôt drôle et spectaculaire mais pas du tout du goût de l’arbitre, qui expulsera sur le champ celui qui pourrait se lancer dans un record à la con du Guinness Book.

Le plus fratricide – Benoît Assou-Ekotto vs Benjamin Moukandjo

Walter Panzani

Responsable des publications chez Mother Soccer
Apôtre du beau-jeu et de la blessure gratuite, je pense que si le ballon peut passer, ce n’est pas forcément le cas du joueur. Valenciano depuis plus de quinze ans, j’ai souffert de voir Marius Stankevicius défenseur central de mon équipe. Passionné par le monde des ultras et par le football de l’ancien bloc de l’est, j’aurais bien envie de craquer un fumi dans un kolkhoze.
Walter Panzani

Apôtre du beau-jeu et de la blessure gratuite, je pense que si le ballon peut passer, ce n’est pas forcément le cas du joueur. Valenciano depuis plus de quinze ans, j’ai souffert de voir Marius Stankevicius défenseur central de mon équipe. Passionné par le monde des ultras et par le football de l’ancien bloc de l’est, j’aurais bien envie de craquer un fumi dans un kolkhoze.

Related Posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *