Yeferson Soteldo mon amour

Yeferson,

Je tenais à te remercier pour cette magnifique coupe du monde U-20 que tu as effectué en compagnie de tes petits camarades vénézuéliens. Mais cette lettre s’adresse plus particulièrement à toi Yeferson, car à l’image de tes prises de balle, il n’y a plus que toi dès que tu prends le jeu en main.

Tu as du Riquelme, du Aimar et peut-être même un peu de Banega  en toi, je te soupçonne même de devenir très bientôt l’idole de Boca ou de « la U » pour parfaire tes gammes, te mesurer à ce qui se fait peut être de mieux en terme de football total. Ensuite, Yeferson, tu viendras en Europe, et à tes débuts, ce sera peut-être un peu difficile mais je suis sur que tu montreras rapidement ce dont tu es capable. Je te préviens Yeferson, à tes débuts tu seras moqué, car faire 10 centimètres de moins que Mathieu Valbuena, c’est forcément sujet à plaisanteries. Cependant, la taille ne compte pas parait-il, et puis de par ton enfance, je sais que tu es fort.

Plus tard, Yeferson, tu exploseras certainement au très haut niveau, L’Europe raffolera de tes coups d’éclat, de tes dribbles, et de style de jeu de potrero, mais je t’en supplie, reste comme tu es, ne change rien et conserve ce style de jeu innocent qui te convient si bien.

Notre histoire ne fait que commencer Yeferson, et je te suivrai de prés, je te le promets,

A très vite,

Un abrazo,

José Aligot

Rédacteur sur MotherSoccer chez Mother Soccer

Les derniers articles par José Aligot (tout voir)

Related Posts

Discussion about this post

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *